Alerte SMS Gestion Locative : L’outil idéal pour bailleurs et propriétaires immobiliers.

Loyers impayés, le fléau pour les bailleurs et propriétaires immobiliers.

Tous les professionnels du secteur vous tiendront le même raisonnement, il est extrêmement difficile de se faire payer son loyer en temps et heure, et les incidents sont des légendes à n’en plus finir ; une statistique publiée l’an dernier par les Echos-Patrimoine, faisait ressortir que plus de 42 % des propriétaires bailleurs, avaient eu des difficultés ou des litiges avec leurs locataires

La relance loyer impayé par SMS est sans conteste la solution qu’il vous faut pour le recouvrement de vos loyers. Il vous sera possible de programmer l’envoi automatique de SMS à une période déterminée. Cela vous facilitera grandement la tâche et vous permettra de rentrer en possession de vos loyers dans de meilleurs délais

Cette enquête baromètre Bailleurs 2015, faite par de PAP,  plus de 8600 bailleurs ont été contactés la plupart par internet et pratiquement tous reconnaissent des difficultés avec leur locataire ; les tensions augmentent, car si en 2012 50 % des litiges se réglaient à l’amiable,  aujourd’hui le chiffre a baissé de 10 %, ce qui sous-entend que la tension s’est accrue, et donc les difficultés aussi.

C’est ainsi que l’on arrive au souhait que 55 % des bailleurs, veulent revoir de fond en comble le droit des expulsions, car très peu d’entre eux, ont souscrit une assurance pour y faire face : et 6 bailleurs sur 10 prétendent qu’une telle procédure est difficile et compliquée à mettre en œuvre, et que les conditions qui s’y appliquent sont réellement trop restrictives.

Néanmoins selon les estimations nationales, seuls 2 % des loyers sont en réalités impayés, mais lorsque c’est le cas, c’est un vrai cauchemar, surtout si cela concerne des particuliers qui très souvent ont emprunté pour pouvoir accéder à la propriété et qui doivent continuer de payer leurs traites chaque mois, plus d’une personne sur deux, souhaiterait faire revoir la loi, en simplicité et rapidité.

 

Que peut faire le bailleur ou propriétaire, pour s’en sortir.

Privilégier toujours une solutions à l’amiable, comme le dit le dicton par un accord rapide qui vaut mieux que n’importe quel procès, le bailleur peut aussi adresser une injonction de payer, mais il met les doigts dans un long engrenage, sans certitude du résultat, puis il peut aussi mettre en action la résiliation du contrat, si toutefois, il a prévu cette clause dans bail initial.

Mais s’il s’engage dans une procédure, il doit s’attendre à un long combat, avec les huissiers, le tribunal, les commandements de payer et les commandements de quitter les lieux, certains bailleurs finissent par abandonner avant d’en arriver au bout de la procédure, c’est pour cela que nous recommandons soit un accord à l’amiable, soit de prendre une garantie universelle (GUL) comme le prévoit la nouvelle loi Cecile Duflot à compter du 01 Janvier 2016.

Les bailleurs et propriétaires, pour mieux se prémunir, doivent suivre leurs dossiers au jour le jour, et nous conseillons de se rapprocher du locataire et de le contacter autant que faire se peut, mails, sms, messages vocaux, pour qu’il comprenne que l’affaire est sérieuse et que le propriétaire ne laissera pas les choses en l’état, et l’outil Cleversms de Clever Technologies, peut vous aider dans cette démarche, par des actions programmées et répétées selon les nécessités.

Plus d’information sur :