inondations : Les chateaux en danger !

chateau inondation 2016Le Loiret,  le Cher, l’Indre sont en alerte rouge vif. Toute la zone du Centre et du Val de Loire, est en vigilance, et cela est motivé par l’exceptionnelle crue du Loing, du Cher , de l’Indre et de leurs affluents, sans oublier l’axe central que représente La Loire,  hélas il y a déjà un mort à regretter, et la digue de Villandry est fragile, un réel risque de brèche est mis en avant, pour initier de nouvelles évacuations dans toute la zone. Source

Loiret et val de Loire, inondations châteaux en danger !

Qui aurait pu penser que la A10, axe payant parmi les plus usités en France serait coupé et inondé dans les deux sens pour plusieurs jours, c’est à peine croyable, plus de 300 automobilistes et  camionneurs se sont fait piéger et ont dû abandonner leurs véhicules, une déviation a dû être mise en place, détournant le trafic et le faisant passer par Le Mans,  hier la Préfecture parlait de 37 routes bloquées, dont 19 entièrement coupées et 18 à peine praticables et très dangereuses, quant à la tangentielle d’Orléans, coupée elle aussi, et inondée par près d’un mètre d’eau. Bonjour les embouteillages dans toute la région. Souce

C’est vers Saran que la situation est réellement difficile à tel point, que même la prison a dû être évacuée, car il y avait danger, dans le centre pénitentiaire il y avait près de 2 mètres d’eau, causant l’arrêt électrique et la suspension du chauffage, et l’inondation de plusieurs bâtiments. Plusieurs Ephad, pour personnes âgées ont dû aussi être évacués, dont celui de Fay-aux-Loges, et toutes les communes jusqu’à Montargis souffrent de l’excès d’eau, à telle point qu’il a fallu, trouver des logements pour une centaine de personnes dans toute la région, cela a été le cas pour le Palais des sports d’Orléans qui a accueilli, les naufragés dans des lits de fortune. Source

Dans le Cher, la montée des eaux est surveillée, heure après heure, à Villandry, à Vallères à la Chapelle-aux-Naux, 850 personnes ont été évacuées de façon préventive, car l’Indre aussi continue de monter, comme toutes les rivières de la région, et comme la Loire, c’est une obligation de quitter les lieux imposée par la Préfecture, car le risque est réel. Source

Le château de Chambord et grande partie de son domaine ressemblent à un lac.. Pour mémoire lors de sa construction François 1er avait exigé de ses architectes de détourner la Loire et de la faire passer en bordure de sa propriété, aujourdh’ui plusieurs siècles après, c’est presque chose faite, car le château est réellement entouré d’eau. Selon Jean d’Haussonville, le directeur général, les œuvres ne risquent rien, car elles ont été montées dans les étages, mais le domaine est fermé et plusieurs bâtiments fragiles sont déjà sévèrement touchés. En plus financièrement, la fermeture du domaine n’arrange rien, car chaque jour, cela représente une perte de 200.000 € auxquels il faudra ajouter le prix des réparations.

Chambord  n’est pas le seul dans ce cas, toute la Sologne est concernée, à Romorantin par exemple, le drame est déjà là, selon la directrice Martine Vallon, tout le rez de chaussée du musée de la Sologne est inondé… Ce n’est plus une crue, c’est un tsunami dit-elle. Un peu plus loin, un autre drame, le musée Matra et ses véhicules anciens est aussi dans l’eau, près d’un mètre et cinquante centimètres (1,50 mètre) est à déplorer, les anciens véhicules, les prototypes, tous ces bijoux de collection, réunis et entretenus avec amour, sont partiellement abîmés et il faudra essayer de les restaurer, mais cela laissera des traces, note Christophe Gonny le directeur du centre, qui regrette la vitesse de la crue. Source

Et que dire pour les vignobles du Val de Loire, meurtris et presque détruits, déjà que la situation était difficile, suite aux dégâts de 2014, beaucoup de viticulteurs pensent que cette fois-ci malgré les aides, ils ne pourront pas s’en remettre, même si l’état reconnait la situation de catastrophe naturelle,

beaucoup de vignobles seront abîmes et meurtris pour très longtemps, surtout pour les parties les plus basses, car les ceps pourrissent et les raisons qui démarrent sont souillés par tous les sédiments (débris, déchets naturels, sacs plastiques) que transporte l’eau, et qui en plus à la décrue augmente le risque de mildiou. Surtout que cela vient s’ajouter aux orages et grêles de mi-mai et d’il y a une semaine, sur la partie sud de Chablis (Chichée, Préhy, Courgis) et sur tout l’Auxerois (Irancy, Saint Bris)

Le pire est qu’en ce mois de juin 2016, (les 22 et 23 /06) sera organisé un séminaire, cette manifestation est faite mettre en valeur tout ce paysage et cette diversité que composent le Val de Loire, qui reste inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, espérons qu’il ne sera pas annulé. Ce serait bien dommage, car aussi bien le FCEN (Fédération des Conservatoires des Espaces Naturels), que la Mission Val de Loire, s’activent pour mettre en valeur toute la zone  (patrimoine culturel et patrimoine naturel) et la faire reconnaitre par les millions de touristes qui la visitent chaque année

Pour rappel : Clever Technologies est une PME d’île de France qui développe des solutions pour communiquer par SMS, des services d’envoi de mini-messages, permettant de communiquer rapidement en cas de crise et s’adapter a l’urgence des événements climatique, inondation, canicule …

Retrouver plus d’informations sur les messages d’alertes  :