inondations et pluies diluviennes, une nouvelle fois en Thaïlande.

La Thaïlande sous des pluies diluviennes

Pour qui s’en souvient, les inondations  et pluies torrentielles de l’an dernier ont entraîné une rupture dans la chaine de production des disques durs. Les conséquences en leur temps furent désastreuses, surtout que simultanément le besoin de disques durs se faisait sentir avec l’arrivée du Windows 8.

Cette année les inondations et pluies torrentielles recommencent, souhaitons simplement que les mêmes causes, n’aient pas les mêmes effets….encore que…. Même si comme nous le verrons ci-après, certains thaïlandais s’organisent :

Traumatisés par les évènements catastrophiques  (pluie diluviennes, inondations, débordements des rivières, crues, montée des eaux) de l’an dernier, les thaïlandais, pratiquent certaines magies, qui selon eux les protégeraient des récidives, et utilisent des talismans d’un genre particulier.

Dans la province du Nakhon Pathom à l’Ouest de Bangkok, il a même été créé un marché spécialisé dans les amulettes et la protection contre les inondations et les débordements des rivières.

Certaines amulettes sont même distribuées gratuitement depuis le mois dernier, pour protéger contre les inondations (morceau de chiffon blanc, avec des caractères thai).

L’important c’est d’y croire. Les bonzes font même payer ce talisman quelques dollars, pour compenser les efforts.

En tous cas, les thaïlandais croient à cette amulettes autant qu’aux mesures prises par le gouvernement, pourtant d’un coût supérieur à 10 millions de dollars.

En tous cas, preuve encore que l’économie n’est pas une science exacte, en Thaïlande le PIB a bondi de 4,2% sur un an, à fin juin 2012, C’est pour le moins surprenant pour un pays qui en s’est pas encore relevé du dégâts des eaux et inondations de l’an passé.

 

Sur le même sujet





Vent de prospérité sur l’Asie du Sud-Est. Après l’Indonésie et son insolent pic de croissance à 6,4%, c’est au tour de la Thaïlande d’afficher des résultats économiques à faire pâlir d’envie les pays occidentaux. Selon les chiffres publiés lundi par le Bureau de l’économie nationale et du développement social (NESDB), le PIB thaïlandais s’est accru de 4,2% sur un an au deuxième trimestre 2012. Aucun économiste ne s’attendait à une telle hausse. A l’origine, le consensus calculé par l’agence Bloomberg prévoyait un rebond de 3,1% alors que la banque d’affaires Natixis tablait plutôt sur une reprise de 3,8%. Comparé au premier trimestre, où la croissance n’était que de 0,4%, c’est une hausse de 3,3% en trois mois que signe le tigre asiatique.

Investissements post-inondations

L’exploit économique est d’autant plus impressionnant que la Thaïlande a subi des inondations ravageuses durant l’automne 2011 avec des dommages chiffrés à 340 milliards de baths (8,5 milliards d’euros). Du coup, la croissance thaïlandaise n’a été que de 0,1% pour l’année 2011 alors même que les analystes s’attendaient à une hausse de 4,1% avant la catastrophe naturelle.